vendredi 10 septembre 2010

Chypre, 1963 : le bain de sang de la "Semaine noire"

Sophie Chautard, L'indispensable des conflits du XXe siècle, Levallois-Perret, Jeunes Editions, 2006, p. 33 :

"L'EOKA reprend ses activités terroristes et les violences atteignent une telle intensité (la « semaine noire » en décembre 1963 fait 134 morts, dont 108 Turcs, et 20 000 déplacés) que les Nations unies décident d'envoyer une force d'interposition de 2 500 casques bleus, l'UNFICYP, qui est déployée sur l'île en mars 1964."