mercredi 23 mars 2011

Conflit chypriote : 500 Chypriotes turcs disparus en 1963-1974

Emel Akçali, Chypre : un enjeu géopolitique actuel, Paris, L'Harmattan, 2009, p. 276 :

"Un total de 500 Chypriotes turcs est porté disparu, en majorité depuis 1963, et de 1 586 Chypriotes grecs a connu le même sort, en majorité, à partir de 1974. Les deux parties ont exhumé récemment des charniers. En juin 2006, les restes de Chypriote turcs portés disparus, lors des affrontements intercommunautaires de 1963-64, ont été localisés, près d'une ville touristique en RdC (Le Figaro, 7 juin, 2006). La RTCN a exhumé aussi 11 charniers dans le nord de l'île. (...)

Le côté chypriote turc veut par exemple élucider les conditions, dans lesquelles les habitants de Dohni/Taşkent ont été assassinés. En mars 2006, l'Association des familles des martyrs chypriotes turcs et la Fondation chypriote turque des droits de l'Homme ont intenté un procès à l'ONU, à propos du massacre par les milices chypriotes grecs de 85 Chypriotes turcs dans ce village qui se trouve actuellement sur le territoire de la RdC. Les familles de ces victimes tiennent l'ONU pour responsable, dans la mesure où c'est après qu'elle avait ordonné à ces villageois de déposer leurs armes, qu'ils ont été tués. La RTCN ne veut pas non plus inclure 800 Chypriotes grecs dans la liste des disparus, en précisant qu'avant l'intervention militaire turque sur l'île, le 20 juillet 1974, des affrontements armés avaient opposé partisans et opposants au coup d'Etat, contre le président Makarios."