lundi 28 mars 2011

La Grèce indépendante de 1833 : un territoire déjà épuré de ses musulmans

Georges Castellan, Histoire des Balkans, XIVe-XXe siècle, Paris, Fayard, 1991, p. 290 :

"Limitée au nord par une frontière allant du golfe d'Arta à celui de Volos, la Grèce indépendante comprenait le Péloponnèse, la Livadie, qui réunissait tous les territoires au nord du golfe de Corinthe, les îles d'Eubée et les Cyclades : au total 50 000 km2 (le dixième de la France). Sa population avait subi des pertes sévères durant la guerre. Les « Turcs » avaient été massacrés ou s'étaient enfuis, si bien qu'il n'y avait plus de musulmans dans le royaume."