jeudi 7 avril 2011

Trabzon, une pomme de discorde entre les nationalismes grand-grec (Megali Idea) et grand-arménien (Miatsial Hayastan)

Paul Dumont, Mustafa Kemal invente la Turquie moderne, Bruxelles, Complexe, 2006, p. 21 :

"Les Grecs ne sont pas les seuls à vouloir s'assurer la possession du littoral pontique. Les Arméniens ont eux aussi des visées sur cette partie de l'Anatolie. Ils revendiquent notamment la province de Trabzon. Les rapports entre les deux communautés chrétiennes ne tarderont pas à s'envenimer. A partir du début de 1919, on verra se multiplier dans la région les accrochages arméno-grecs. Dans la même foulée, on assistera aussi, bien entendu, à une multiplication des incidents entre Arméniens et musulmans."