lundi 20 juin 2011

Crise grecque : le maire de Londres Boris Johnson (d'origine turque) s'oppose à l'assistanat

"Des doutes qui ne viennent pas seulement d’Allemagne, puisque les partisans d’un lâchage des Grecs par l’Europe se font entendre en Grande-Bretagne également.
C’est à voir avec une tribune du maire conservateur de Londres, Boris Johnson, qui écrit ce matin dans The Telegraph que «le meilleur cadeau à faire aux Grecs est de les laisser se débrouiller tout seuls».
Les plans d’aide et les mesures d’austérité ne font qu’alourdir leur fardeau, selon lui;
«il faut laisser la Grèce faire faillite» écrit-il en substance, avec des attaques extrêmement violentes, notamment sur la «nécessité pour les Grecs de changer leur «caractère national», de se convertir à la foi scandinave dans le gouvernement, au savoir-faire allemand en matière d’industrie et d’épargne», «les seules conditions qui permettront au Grecs d’échapper à la catastrophe»."

Source : http://www.france24.com/fr/20110620-2011-revue-presse-inter-grece-faillite-union-europeenne-merkel-plan-sauvetage-rio-drogue#

Pour information, l'arrière-grand-père de M. Johnson est Ali Kemal Bey, un journaliste et politicien libéral turc-ottoman : http://en.wikipedia.org/wiki/Ali_Kemal_Bey