mercredi 29 juin 2011

Stupidité superstitieuse et typiquement "levantine" des clergés grec-orthodoxe et arménien : ils se battent comme des chiffonniers au Saint-Sépulcre


"Et qu'adviendra-t-il en Palestine, quand on n'aura plus, comme gardiens aux portes du Saint-Sépulcre, les bons Turcs toujours prêts à mettre le holà, quand les représentants des différentes sectes chrétiennes levantines qui s'exècrent les uns les autres, commencent d'ensanglanter les basiliques, en s'y battant comme des chiens, à coups de croix d'argent ou d'encensoirs d'or !" (Pierre Loti, Les alliés qu'il nous faudrait, Paris, Calmann-Lévy, 1919, p. 52-53)

"Vous savez que je dis vrai ! vous le savez, vous qui avez vu, à Jérusalem, nos soldats musulmans mettre la paix parmi les furieux pèlerins des sectes chrétiennes et les forcer au respect du tombeau de ce Christ que, soi-disant, elles adorent, mais qu'elles ne savent honorer que par des querelles hargneuses, par des coups et par du sang..." (Claude Farrère, L'extraordinaire aventure d'Achmet pacha Djemaleddine, Paris, Flammarion, 1921, p. 173-174)