mercredi 8 juin 2011

Viols de touristes en Grèce : graves accusations d'un diplomate grec contre les Suédoises

Une affaire de viol dégénère en crise ouverte entre Athènes et Stockholm

Par TF1 News, le 16 avril 2011 à 18h26, mis à jour le 16 avril 2011 à 18:26

Une plainte pour viol d'une touriste suédoise, classée par la justice grecque, est en passe de dégénérer en crise diplomatique avec le rappel d'un diplomate grec en poste à Stockholm pour avoir accusé les Suédoises d'être coutumières de fausses accusations de viol.

L'affaire est sérieuse. Une plainte pour viol d'une touriste suédoise, classée par la justice grecque, est en passe de dégénérer en crise diplomatique avec le rappel d'un diplomate grec en poste à Stockholm pour avoir accusé les Suédoises d'être coutumières de fausses accusations de viol.

La chaîne de télévision privée suédoise TV4 a publié vendredi dernier un courriel de Vassilios Bakalis, chef de la mission économique et commerciale de l'ambassade de Grèce à Stockholm, accusant les Suédoises de prétendre fréquemment avoir été violées par des étrangers pour en tirer profit. Les Suédois "devraient avoir honte de la conduite des femmes suédoises lorsqu'elles sont en vacances à l'étranger, et avec les résidents étrangers dans leur propre pays", a répliqué le diplomate à un message d'un Suédois contestant la décision de la justice grecque de classer la plainte pour viol d'une Suédoise disant avoir été violée lors de ses vacances sur l'île de Samos en 2008. "Beaucoup de chauffeurs de taxi à Stockholm m'ont averti de ne pas emmener chez moi des Suédoises en état d'ivresse car elles pourraient porter plainte pour viol pour avoir de l'argent lorsqu'elle se réveilleront et se rendront compte de qui vous êtes", a encore assuré le diplomate grec.

Fausses accusations de femmes scandinaves

Ces allégations ont mis de l'huile sur le feu alors que les avocats de la touriste suédoise ont publié dans la presse une lettre ouverte dénonçant l'attitude de la justice grecque. La plaignante avait été examinée peu de temps après le viol présumé dans un hôpital suédois et les médecins avaient déclaré avoir relevé des preuves de l'agression sexuelle. Mais la plainte a été classée et la touriste est à son tour poursuivie pour faux témoignage et diffamation. Les autorités grecques sont convaincues que c'est un usage répandu chez les femmes scandinaves de faire de fausses accusations de viol pour obtenir des dommages et intérêts, ont dénoncé les avocats de la plaignante. Le ministère grec de la justice, dans un communiqué publié samedi, a annoncé qu'une enquête allait être ouverte au plus haut niveau judiciaire sur les allégations des avocats.

Un demi-million de touristes suédois se rendent chaque année en Grèce, selon le ministère suédois des Affaires étrangères, et l'ambassade grecque à Stockholm a tenté de calmer le jeu, vu l'enjeu économique que la masse de touristes suédois représente. "Tout ce que M. Bakalis a dit ne représente en aucune façon l'opinion de l'ambassade et du gouvernement" grec, a déclaré à TV4 la porte-parole de l'ambassade, Mme Eleftheria Spilotakopoulou. "En Grèce nous aimons et respectons le peuple suédois", a-t-elle insisté.
Par TF1 News le 16 avril 2011 à 18:26
Source : http://lci.tf1.fr/monde/europe/2011-04/une-affaire-de-viol-degenere-en-crise-ouverte-entre-athenes-et-6397858.html

Sur ce sujet : La Grèce, une destination dangereuse pour les femmes britanniques : les viols de touristes

Viols de touristes à Chypre et en Grèce