lundi 12 septembre 2011

Le budget militaire grec sert à entretenir une lourde bureaucratie

Deux commentaires pertinents et sensés sur le blog de Jean Quatremer :

"Thomas a écrit en réponse à Léa...

Ce qui est irréaliste, c'est de penser que même avec un budget défense surgonflé, la Grèce pourrait résister à la Turquie.

Ce qui est irréaliste, c'est d'être assez con pour penser que la Turquie (membre de l'OTAN) et ses 7% de croissance annuelle n'aurait pas autre chose à foutre que d'envahir la Grèce.

Dans le genre excuses bidons..."

"GIU88 a écrit en réponse à Léa...

A noter que l'armée grecque, tout en étant plus couteuse que celles de la France, de l'Allemagne ou du R-U, est loin d'être opérationnelle et que, en cas d'agression (hautement improbable), le pays serait facilement occupé et soumis. Il suffit de voir le précédent relativement récent de l'occupation turque de Cypre, dans les années '70, qui n'a pas rencontré de résistence, alors que l'île était sous tutelle grecque et que la Grèce était gérée d'une main très ferme par une dictature militaire. La vérité est que le budget grec de la défense, qui engloutit +/-12% du PIB, ne sert qu'à financer la burocracie en uniforme la plus inutile et parasite qui soit: des milliers de généraux, des dizaines de milliers de médecins et dentistes, des innombrables casernes sans activité militaire, un ministère pharaonique, des dizaines de milliers de chauffeurs d'officiers qui ne replissent aucune mission de nature militaire, des retraites en or à l'âge de 50 ans ou à un âge encore plus jeune (il suffit d'alléguer l'invalidité pur cause de service), etc. Ce budget pourrait être réduit à néant sans que cela ait un effet qualconque sur la défense nationale. D'ailleurs, la Grèce est membre de l'OTAN et elle serait protégée par les forces de celle-ci."

Source : http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2011/09/la-gr%C3%A8ce-en-%C3%A9tat-de-guerre-avant-la-faillite-.html