mardi 6 septembre 2011

Le journaliste grec Georges Kyrtsos l'admet sans coup férir : la Turquie "fait des progrès impressionnants", contrairement à la Grèce

Georges Kyrtsos, cité par Jean Quatremer sur son blog :

"Vu l’évolution des choses, nous [les Grecs] nous mettons nous-mêmes en dehors de la zone euro, car tout simplement, nous ne réunissons pas les conditions pour supporter les pressions concurrentielles. Si nous ne changeons pas de mentalité et de comportement, nous retournerons au chaos balkanique, alors que d’autres pays des Balkans, telles la Turquie et la Serbie, font, eux, des progrès impressionnants et revendiquent leur adhésion à l’UE."

Source :
http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2011/09/la-d%C3%A9liquescence-grecque-vue-dath%C3%A8nes.html