lundi 7 novembre 2011

Etonnant ? Standard & Poor's et Moody's abaissent la note de la partie grecque de Chypre

L'agence S&P abaisse la note de Chypre

LEMONDE.FR | 27.10.11 | 19h43   •  Mis à jour le 27.10.11 | 19h43

L'agence de notation Standard & Poor's a abaissé, jeudi 27 octobre, la note de Chypre d'un cran à BBB, en raison de l'exposition de l'économie chypriote à la dette grecque. L'agence a dit maintenir cette note de long terme sous surveillance avec implication négative. La note de court terme passe elle à A-3 contre A-2 précédemment, mais cesse d'être sous surveillance avec implication négative.

"A nos yeux, les éventuels engagements de l'Etat chypriote liés à l'exposition du système bancaire de Chypre à la Grèce continuent de peser lourdement sur les notes, écrit l'agence de notation pour justifier sa décision. Nous pensons que le scénario d'un défaut grec avec une participation du secteur privé ou une 'décote' supérieure à ce qui a été négocié auparavant nécessiterait la recapitalisation de certains établissements bancaires." S&P rejoint ainsi les conclusions des deux autres agences de notation, Moody's et Fitch, qui avaient respectivement abaissé la note souveraine de Chypre au cours de l'été à Baa1 et BBB.

>> Voir notre infographie Les échelles de notation des principales agences de notation
LeMonde.fr
Source : http://www.lemonde.fr/crise-financiere/article/2011/10/27/l-agence-s-p-abaisse-la-note-de-chypre_1595328_1581613.html

Moody's abaisse la note de Chypre

LEMONDE.FR avec AFP | 04.11.11 | 22h16

L'agence de notation financière Moody's a abaissé vendredi 4 novembre de deux crans la note de la dette souveraine de Chypre, la faisant passer de Baa1 à Baa3, en raison de l'importance de l'exposition de son système bancaire à la dette grecque, et n'a pas exclu de la dégrader de nouveau. La note de Chypre avait déjà été abaissée d'un cran le 27 octobre par l'agence Standard & Poor's, pour les mêmes motifs.

L'agence Moody's évalue le coût de recapitalisation des banques pour le gouvernement à "au moins 1 milliard d'euros", ce qui entraînerait une hausse de "5 à 10 points" de son ratio dette-PIB. La dette publique devrait s'élever à 66,6 % du PIB en 2012 et rester la même en 2013, indiquait mi-octobre le ministre des finances chypriote, Kikis Kazamias, en présentant le budget 2012. La croissance de l'économie chypriote, nulle cette année, devrait être marginale en 2012, avait-il indiqué.

Moody's note aussi que le gouvernement chypriote n'a plus accès aux marchés financiers internationaux et pourrait devoir faire appel à des fonds d'urgence. Enfin, l'agence souligne les difficultés de l'île à mettre en œuvre les modifications budgétaires et structurelles nécessaires pour ne plus voir sa dette augmenter. En juillet, Moody's avait déjà abaissé la note de Chypre de deux crans, en raison des craintes sur la situation budgétaire du pays.

    Lire notre éclairage "Chypre s'enfonce dans le marasme".
Source : http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/11/04/moody-s-abaisse-la-note-de-chypre_1599276_3214.html