lundi 3 novembre 2014

Helmut Kohl reproche à Gerhard Schröder d'avoir laissé entrer la Grèce dans la zone euro

"La charge d'Helmut Kohl contre Schröder

    Home ECONOMIE Flash Eco
        Par lefigaro.fr avec AFP
        Mis à jour le 02/11/2014 à 19:06
        Publié le 02/11/2014 à 18:57

 L'ex-chancelier allemand Helmut Kohl épingle dans un livre son successeur Gerhard Schröder pour avoir notamment laissé entrer la Grèce dans la zone euro, et les dirigeants occidentaux actuels, coupables d'avoir "isolé" la Russie dans la crise ukrainienne, selon des extraits publiés dimanche dans la presse allemande.
  Dans son livre, "Par souci de l'Europe" ("Aus Sorge um Europa"), à paraître mercredi et dont le Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung publie les bonnes feuilles,  Kohl égratigne ainsi son successeur, le social-démocrate Gerhard Schröder , coupable à ses yeux d'avoir accepté que la Grèce entre en 2001 dans la zone euro, et d'avoir oeuvré en 2003 pour que l'Allemagne et la France, alors dirigée par Jacques Chirac, soient autorisées à ne pas respecter le Pacte de stabilité. Les deux pays se trouvaient ainsi durablement au-dessus de la barre des 3% du PIB autorisés par Bruxelles.

Ces deux décisions "sont parmi les erreurs les plus graves" qui ont été commises ces dernières années au sein de l'Union européenne, s'insurge le père de la Réunification allemande, au pouvoir pendant 16 ans (1982-1998), un record de longévité en Allemagne."Ce qui s'est produit est vraiment un déshonneur pour la politique allemande et, en même temps, une trahison de la coopération franco-allemande", estime Kohl."

Source : http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/11/02/97002-20141102FILWWW00188-la-charge-d-helmut-kohl-contre-ses-successeurs.php

Voir également : Thilo Sarrazin : "En acceptant de renflouer la Grèce, l'Allemagne a révélé sa prédisposition au chantage"

Franz Fehrenbach (un conseiller d'Angela Merkel) : la Grèce "n'a pas sa place dans l'Union européenne"

Pour le conservateur allemand Volker Kauder, la Grèce doit abandonner l'euro de son plein gré

Allemagne : un haut responsable de la CSU veut que la Grèce parasitaire sorte de la zone Euro