mercredi 20 mai 2015

Grèce : une municipalité veut cacher une étoile de David sur un monument commémoratif

Grèce: une ville veut cacher l'étoile de David

16-05-2015 | 10h36

ATHÈNES, Grèce - L'inauguration ce weekend d'un monument en mémoire des juifs déportés de la ville grecque de Kavala (nord) a été annulée après une volte-face de dernière minute des autorités locales concernant la représentation de l'étoile de David, a-t-on appris de sources concordantes samedi.

«J'ai été contacté jeudi par la maire de Kavala afin de savoir si nous serions d'accord pour que l'étoile de David n'apparaisse pas au centre de la plaque de marbre mais plutôt sur le côté», a indiqué à l'AFP Moses Constantinis, président du conseil central des communautés juives de Grèce (KIS).

Dimitra Tsanaka, la maire de Kavala, commune de 63 000 habitants à quelque 150 km de Thessalonique, a confirmé cet échange, assurant qu'elle voulait «un symbole plus discret pour protéger le monument du vandalisme», et invoquant également des oppositions à la représentation de l'étoile de David parmi les membres de sa majorité.

Jeudi également, l'élue a demandé l'autorisation du conseil municipal pour modifier l'apparence du monument, dont l'inauguration était prévue dimanche, a indiqué à l'AFP Kostas Simitsis, chef de file de l'opposition municipale.

«Elle n'a pas dit clairement pourquoi, invoquant des raisons ''esthétiques'', mais on a ensuite compris implicitement qu'il s'agissait de la présence de l'étoile», a-t-il ajouté.


«Nous lui avons promis notre soutien au maintien de ce monument si elle rencontrait des difficultés avec des membres de sa majorité», a précisé M. Simitsis, ancien maire socialiste de la ville, tandis que Mme Tsanaka a été élue en 2014 avec le soutien des conservateurs de Nouvelle Démocratie.

Selon M. Simitsis, la communauté juive avait souhaité un monument discret, justement en raison des craintes de profanation, et refusé un premier projet plus «visible».

La cérémonie d'inauguration du mémorial en mémoire des 1484 Juifs de Kavala déportés pendant la deuxième guerre mondiale a été annulée, provoquant la colère des organisations juives et du secrétariat général aux cultes du gouvernement.


La maire de Kavala a cependant assuré à l'AFP qu'il s'agissait d'un «malentendu», que la ville «voulait ce symbole et qu'il aurait sa place au coeur» de sa ville.
Source : http://fr.canoe.ca/infos/international/archives/2015/05/20150516-103620.html

Voir également : Seconde Guerre mondiale : les lourdes responsabilités de l'administration grecque dans la déportation des Juifs de Salonique et la spoliation de leurs biens

Grèce-Allemagne : les demandes de réparations sont illégitimes

L'antisémitisme sanglant des nationalistes grecs

L'oppression religieuse en Grèce

Les Grecs et l'accusation antisémite du crime rituel

L'oppression des Juifs de Salonique par l'Etat grec

Profanation d'un cimetière juif en Grèce

Athènes : le mémorial de la Shoah a été souillé pour la seconde fois cette année

Nouvelle flambée antisémite en Grèce

Pas facile d'être juif en Grèce...

Attaque contre une synagogue sur l'île de Corfou

Grèce : le célèbre compositeur tiers-mondiste Mikis Theodorakis assume fièrement sa judéophobie

Le communiste fou Mikis Theodorakis dénonce un "complot international" visant à "exterminer physiquement" le peuple grec (sic)

Le Comité Juif Américain tire la sonnette d'alarme concernant la participation de l'extrême droite grecque fanatique à l'"union nationale"

Bild : les Juifs allemands inquiets et mécontents de l'entrée éventuelle du parti extrémiste LAOS dans le "gouvernement grec d'union nationale"

Les milices ultra-nationalistes, racistes et conspirationnistes s'épanouissent en Grèce

Consternation de la presse israélienne devant la percée électorale du parti néo-nazi grec

Les organisations juives américaines condamnent le leader néo-nazi grec